15/11/2021 - #ecommerce #extensions #marketing
Auteur : Xavier Guenel

L’année 2020 aura bouleversé les habitudes de tout le monde. Une majorité des magasins physiques ayant eu obligation de fermer, l’e-commerce s’est trouvé être le grand gagnant de cette période, se voyant passer entre 2019 et 2020, de 9,8 % à 13,4% des parts de vente du commerce de détail. Cette augmentation aura vu le passage à l’achat en ligne de nombreuses personnes réticentes jusqu’ici ainsi que la création de nombreux sites de vente en ligne (majoritairement des commerces de proximité qui ne voyaient aucun avantage à une dépense jusque-là inutile).
Dans ce fleurissement de boutiques en ligne, il est difficile pour l’internaute de séparer le bon grain de l’ivraie : les sites de confiance, sérieux, des autres.
Avec l’augmentation de la concurrence en ligne, finaliser une vente pour l’e-commerçant devient également un challenge plus difficile à relever, car il faut être trouvé sur la toile, réussir à garder l’attention de l’internaute, lui donner confiance et lui permettre de trouver le produit qu’il recherche.

Et une fois le produit trouvé, encore faut-il donner à l’internaute toutes les informations dont il a besoin pour lui assurer que son achat sera le bon.
En effet, 98 % des acheteurs ont déjà été dissuadés d’acheter à cause d’une description incomplète ou incorrecte, et 50 % des acheteurs ont déjà renvoyé un produit acheté en ligne parce qu’il ne correspondait pas à la description.

L’enjeu de la présentation du produit est donc crucial tant pour la conclusion de la vente que pour la fidélisation du client.

C’est pourquoi nous vous présentons aujourd’hui les 11 points indispensables d’une fiche produit efficace :

1. Un nom de produit pertinent, pour le lecteur comme pour les robots

Cela peut paraître évident, mais le nom du produit est l’information qui a permis à l’internaute d’arriver jusqu’à cette fiche produit via les moteurs de recherche ou votre menu de navigation. S’il ne le retrouve pas sur la fiche, il sera perdu et risquera de repartir aussi vite qu’il sera arrivé, augmentant ainsi votre taux de rebond.
Le titre du produit doit être complet pour ne laisser aucune équivoque : marque, modèle, couleur, etc. Il faut non seulement que ces détails soient clairs pour l’internaute, mais également pour les robots des moteurs de recherche afin de positionner au mieux votre page grâce à l’optimisation de ses mots-clefs.

2. Des photos soignées du produit, confiance renforcée envers votre commerce

Des photos soignées mettront en avant votre produit et mettront l’internaute en confiance : c’est un signe de professionnalisme et de crédibilité. A contrario, des photos de mauvaise qualité (tant artistiquement que techniquement) donnent une impression de négligence qui émousse la confiance que l’internaute peut avoir à propos de votre site et de votre capacité de commerçant à gérer sa transaction sans écueils.
S’il s’agit de sa première visite, il y a fort à parier que des photos de mauvaise qualité le feront fuir pour ne plus jamais le faire revenir. Vous aurez perdu une opportunité de vente et la mauvaise impression laissée transformera votre visiteur en détracteur de votre marque.
Si un site ne met pas de moyens dans la prise de vue, en met-il dans la gestion des commandes, des expéditions, dans la sécurité des données de ses clients ? Une belle photo renforce la confiance en la qualité de vos produits et de vos services.

En plus de ses qualités artistiques, la photo doit être techniquement optimale afin de ne nuire ni à sa qualité ni au temps de chargement de vos pages. En effet, 70 % des acheteurs en ligne admettent que la vitesse de chargement d’une page influence leur volonté d’achat.
Le premier endroit où réaliser des optimisations se trouve donc du côté des images.
Le format Jpeg est actuellement le plus répandu. Il permet une bonne compression des images mais en détruit certains détails. C’est pourquoi il faudra trouver le bon équilibre entre le poids de l’image et sa qualité.

Image à différents taux de compression
Pas de compression / Compression moyenne / Compression forte

De nouveaux formats existent, permettant de meilleurs taux de compression à qualité égale. Le WebP, par exemple, développé par Google, était supporté par 94 % des navigateurs en mai 2021.
La résolution des écrans (particulièrement celle des smartphones) ne cessant d’augmenter, la problématique du poids des images restera centrale encore quelques années.

Au-delà des aspects techniques qui ont un réel impact sur l’expérience client, sans que celui-ci n’en ait réellement conscience, l’acheteur online exige de retrouver l’expérience qu’il aurait eu en boutique : les images doivent lui permettre de s’imaginer votre produit de la façon la plus réaliste possible. Il faut lui permettre d’examiner le produit sous toutes les coutures soit avec plusieurs photos présentant des gros plans soit avec un effet de loupe ; le mieux étant d'allier les deux.
N’hésitez pas à ajouter des vidéos de vos produits ! Nous vous en parlions déjà il y a quelques mois dans cet article : avec les réseaux dont les débits ne cessent de croître, la tendance actuelle est à la vidéo voire au live-shopping !

3. Un prix clair et sans surprises

Le prix du produit est une information stratégique de premier rang.
Que votre produit soit disponible uniquement sur votre site ou qu’il puisse être trouvé ailleurs, le prix fera partie des informations qui permettront à l’internaute de finaliser sa décision d’achat.
Pour cette raison, il doit être affiché clairement tout en mettant en avant les promotions dont il bénéficie, les affichages obligatoires (ex : éco participation ou taxe copie privée en France, etc.), le paiement sécurisé ou les possibilités de paiement en plusieurs fois sans frais.
Vous pouvez même faire en sorte de mettre à jour le prix présent sur la fiche produit en fonction de la quantité d’articles sélectionnée. Cela permettra au client de visualiser en toute simplicité et sans attendre le montant global pour cet article. Magento n’embarque pas nativement cette fonctionnalité, c’est pourquoi nous avons créé le module Dynamic Product Price qui le fera pour vous.

4. L’information sur le stock pour éviter les frustrations

Permettre à l’internaute de savoir si le produit est en stock ou non est une bonne pratique. Rien de plus frustrant que de choisir un produit pour découvrir au moment de l’ajouter au panier (ou plus tard) qu’il est en rupture de stock. Cette mauvaise expérience peut pousser à abandonner un panier complet pour un seul produit manquant. Épargnez-vous ce désagrément en évitant la frustration de vos visiteurs : affichez la disponibilité.
Il est même possible d’ajouter en temps réel le stock disponible. Cela peut même faire partie de votre stratégie pour pousser à l’achat en vous appuyant sur le syndrome FOMO (Fear of missing out : la peur de rater quelque chose). La peur de manquer une bonne affaire peut inciter à l’achat d’un produit ou service non nécessaire.
Dans le cas où le produit est en rupture de stock, vous avez toujours la possibilité d’annoncer à l’internaute la date prévue de retour en stock ou, mieux encore, lui permettre de s’inscrire à une alerte par email. Magento permet nativement cette fonctionnalité, elle est malheureusement limitée quand il s’agit de produits configurables, ne permettant de s’inscrire qu’à partir du moment où tous les produits enfants sont épuisés.
Pour permettre une configuration plus fine et permettre une meilleure expérience client, Blackbird a développé une extension qui permet, notamment, de s’inscrire à l’article dans la déclinaison souhaitée, quelle que soit la disponibilité des autres articles d’un produit configurable. Si vous voulez en savoir plus, vous trouverez toutes les informations sur la fiche produit de notre extension Customer Item Stock Alert

5. Fil d’Ariane, pour ne jamais perdre le visiteur

Afin d’optimiser l’UX de votre site, l’internaute doit pouvoir déterminer à tout moment où il se trouve sur votre site : quelle section, quelle catégorie, etc. afin de pouvoir naviguer de manière intuitive.
C’est pour cela que le fil d’Ariane se doit d’être toujours présent et bien visible. (Le terme anglais Breadcrumbs, miettes de pain, fait référence au Petit Poucet. Chacun sa mythologie et sa manière de retrouver son chemin :D ).
Ce fil d’Ariane doit être cliquable pour permettre de remonter dans l’arborescence des catégories du produit et en trouver des similaires, en toute simplicité.

6. Les déclinaisons existantes du produit (tailles, couleurs, etc.)

En permettant au visiteur de visualiser sur la même fiche toutes les déclinaisons existantes du produit, vous lui faites gagner du temps en lui évitant de se perdre sur votre site à la recherche d’informations. Vous réduisez donc les risques d’annihiler son intention d’achat.
Par exemple, pour un modèle de tee-shirt, vous aurez en stock différentes tailles et différentes couleurs. Pas la peine de créer une fiche par produit : les regrouper sous un produit configurable vous facilitera la gestion et permettra au client de choisir en toute simplicité. Il faudra évidemment faire en sorte que les photos du produit correspondent à chaque déclinaison.

7. Laisser le choix de la quantité, pour réduire le nombre de clics

Il est toujours bien de laisser choisir la quantité de produits à ajouter au panier dès la fiche produit, plutôt que sur la page récapitulative du panier ou lors du checkout, toujours dans l’optique de faire gagner du temps à l’internaute et donc d’éviter un abandon de panier.
Bien entendu, c’est un point qui peut être inutile en fonction du produit : sur un site de matériel cycliste, par exemple, il est toujours utile de pouvoir acheter plusieurs chambres à air, mais sera-t-il nécessaire de proposer d’ajouter plus d’un vélo à la fois au panier ?
La question, elle est vite répondue.
Si la réponse dépend évidemment de votre façon de gérer votre e-boutique et vos produits, la décision se doit d’être mûrement réfléchie.

8. Détails du produit (description, référence fabricant, conseils d’entretien), plus il y en a, mieux c’est

Pour aider le consommateur à bien choisir, il faut lui donner le plus d’informations possibles. D’une part pour lui permettre de s’assurer qu’il s’agit bien du produit dont il a besoin, mais aussi pour le rassurer quant à vos connaissances sur les produits que vous proposez.
Que ce soit les dimensions, la référence du fabricant, les matériaux utilisés (coton, latex, kevlar, adamantium…), les conseils d’entretien (eau savonneuse ou machine à 90 °C, papier de verre en 40…), les conseils d’utilisation, le conditionnement, toutes ces informations sont autant d’éléments de réassurance permettant à votre client potentiel de se projeter dans son utilisation, l’aidant dans sa décision et renforçant sa confiance en votre e-commerce en montrant votre expertise sur vos marchandises. Il faudra cependant bien faire attention à présenter ces informations de manière agréable à consulter pour ne pas les rendre indigestes.

9. Les avis clients, la force du groupe pour mettre en confiance

À l’heure où 90 % des décisions d’achats sont influencées par des avis en ligne, montrer ces avis, bon ou mauvais, permet à l’internaute de confirmer son choix.
Il est à noter que quasiment tous les sites d’e-commerce proposent ces informations, les masquer laisserait planer un doute sur la probité du produit ou de votre site.
« Pourquoi n’y a-t-il pas d’avis sur ce site ou produit ? Parce qu’ils sont tous mauvais ou parce que le site ne vend pas assez (et dans ce cas, comment être sûr qu’il ne va pas fermer une fois mon argent encaissé sans que je ne voie ma commande ?) »
Voilà le genre de questions qui vont traverser l’esprit d’un client qui ne voit pas d’avis produit sur un site d’e-commerce, aujourd’hui.
Les avis des autres clients peuvent aider à la décision d’achat en enrichissant la description du produit ou en confirmant simplement que le produit correspond à ce qui est décrit.
D’autant qu’il est de plus en plus facile de gérer ces avis, parfois même grâce à des services tiers.
Et, pourquoi pas, de permettre aux clients de laisser leurs propres photos et vidéos ?

10. Délais et mode de livraison

Rien de plus rageant que de chercher dans le footer, puis dans les conditions générales de vente (souvent longues comme le bras et indigestes comme un kougelhopf trop cuit), les informations sur le coût, les délais et les modes de livraison (à la maison, en point relais, par cigogne express). Surtout quand les frais de livraison varient en fonction du nombre et du volume des produits achetés.
Encore une fois, afficher ces informations sur la fiche produit facilitera la prise de décision et donc la confirmation d’achat.
Si votre organisation logistique le permet, vous pouvez même afficher une date estimative de livraison sur les pages stratégiques de votre boutique en ligne grâce à notre module Estimated Delivery Date

11. Bouton d’ajout au panier (CTA)

L’internaute est prêt, il a vu le produit sous toutes ses coutures, sait qu’il est en stock, que d’autres personnes en sont satisfaites, quand il lui sera livré et à quel prix. Il lui faut donc quelque chose pour l’ajouter à son panier. Ce quelque chose, c’est le CTA, le call to action, l’appel à l’action (vous avez remarqué que je suis ceinture noire d’anglais ? ;) ). Si le client appuie sur ce bouton, qui doit être l’objet le plus visible sur votre page, c’est que la fiche produit a rempli son rôle à merveille ! Félicitations à elle, et à vous ! Parce qu’elle ne s’est pas remplie toute seule, non plus, après tout.

Bonus : Les données structurées − infos invisibles, mais vitales pour les moteurs de recherche

Il est des informations que l’internaute ne verra pas forcément sur la page, mais qui sont vitales pour la visibilité de celle-ci. Elles seront lues par tous les robots qui référencent les sites. Appelées données structurées, il s’agit de blocs de code qui reprennent les données essentielles du produit dans un format standardisé. Elles sont essentielles pour un bon référencement donc plus de vues et une amélioration de vos ventes.
Vous avez la possibilité de les renseigner sous 3 formats différents : Microdonnées, RDFa ou JSON-LD (méthode recommandée par Google).
La gestion de ces données peut sembler fastidieuse de prime abord, mais si vous utilisez un CMS spécialisé dans l’e-commerce, il y a fort à parier que les outils pour vous faciliter la tâche existent déjà.

Conclusion : Magento, une fiche produit au top dès l’installation

Pour faire une fiche produit efficace, il faudra donc fournir le maximum d’informations sur le produit et faire en sorte que l’internaute se sente en confiance sur votre site.
Le plus simple reste d’essayer de se mettre dans la peau d’un client (au sens figuré, parce que sinon c’est interdit par la loi). Nous avons tous au moins une fois cherché des informations produits en ligne. Répondez aux questions que vous vous poseriez et le tour est joué. Testez même sur d’autres sites (parce que sur le sien, on n’est jamais à 100% impartial).
Les CMS e-commerce permettent en général sans trop de difficultés de remplir tous les points cités dans cet article, mais suivant vos besoins, il faudra peut-être des adaptations plus pointues. Chez Blackbird, spécialiste Magento / Adobe Commerce, nous avons le savoir-faire ainsi qu’un catalogue de modules qui nous permettront de répondre au mieux à vos besoins. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Ajoutez votre commentaire

Ready
for take-off?

Blackbird est une agence web spécialisée dans le développement de site e-commerce. Nous sommes Experts Magento et vous proposons nos services en accompagnement, conseils, e-marketing, stratégie, branding, déploiement, méthodologie.

Contact
+339 50 66 21 38


Mentions légales
Agence 30, Avenue du Rhin
67100 Strasbourg
France
VOIR CARTE
FR - EN